STATISTIQUES - DOUALA




7
AS connectés


8
Fournisseurs d'Accès Internet.


7
Sessions BGP

MOT DU PRESIDENT

La Cameroon Internet Exchange Point est l’association de droit Camerounais, responsable de la gestion du point d’échange Internet. Cette entité neutre, appartenant à la République du Cameroun, gérée selon les termes inscrits dans ses Statuts, a vu le jour à la faveur d’une assemblée générale constitutive tenue le 24 janvier 2014 au Ministère des Postes et Télécommunications. Aujourd’hui composée de la plupart des opérateurs du secteur des télécoms et TIC, la CAMIX a été mise en place pour gérer et administrer les points d’échange Internet construits à Douala et à Yaoundé. Les bénéfices de la mise en service d’une telle infrastructure sont visibles à trois niveaux par l’optimisation : du coût, du temps de latence et de la bande passante. En se dotant ainsi d’une infrastructure de dernière génération, le Cameroun vient de franchir véritablement un palier significatif de son « plan stratégique Cameroun numérique 2020 ». Au moment où le numérique commence à se fondre dans le quotidien des populations et le développement de nos économies, les points d’échanges apparaissent comme des éléments majeurs dans l’écosystème global de l’internet. Dans cette évolution permanente, qui ne laisse plus aucun Etat indifférent, le Président Camerounais sonnait en 2015 le glas de l’insouciance en affirmant qu’il nous fallait rattraper au plus vite notre retard dans le développement de l’Economie Numérique. C’est désormais chose faite pour ce qui est du projet IXP. Il ne reste plus qu’à inviter les fournisseurs de contenus, les différents opérateurs nationaux, internationaux, les administrations et les grandes écoles à venir vivre avec nous cette nouvelle expérience..
Olivier LELOUSTRE
President du CAMIX


STATISTIQUES - YAOUNDE




9
AS connectés


10
Fournisseurs d'Accès Internet.


9
Sessions BGP

Actualités

Interconnexion sur l'ixp

L’interconnexion permet aux membres des deux points d’échange d’effectuer du peering entre eux. Les points d’échange pourront fonctionner de manière autonome. Et en cas d’indisponibilité d’un des deux points le second continuera de garantir le peering entre les usagers si ceux-ci sont présents dans les deux points d’échange.

 

L’interconnexion permet aux membres des deux points d’échange d’effectuer du peering entre eux. Les points d’échange pourront fonctionner de manière autonome. Et en cas d’indisponibilité d’un des deux points le second continuera de garantir le peering entre les usagers si ceux-ci sont présents dans les deux points d’échange.

Techniquement l’interconnexion des deux points d’échange Yaoundé et Douala se fait selon les deux (02) options suivantes :

            •           Construction d’une liaison spécialisée de niveau 2 dont la capacité est d’au moins 1 Gb. Cette option a comme conséquence de créer des charges récurrentes importantes pour l’exploitation des points d’échange ;

            •           Les communications entre les points d’échange se font via les liaisons existantes de chaque fournisseur d’accès membre de l’IXP. Cette option a l’avantage que l’éventuelle défaillance financière et/ou technique d’un des acteurs de l’IXP n’affectera pas le fonctionnement du système.